vendredi 19 octobre 2012

Lettre au Président Hollande : Allergique à l'Histoire, le gouvernement Français ?

Monsieur le Président,

je découvre ce matin, dans le blog Secret Défense de Jean Dominique Merchet, que votre Ministre des Anciens Combattants, Mr Kader Arif, a décidé de ne pas célébrer le centenaire de l'entrée en guerre de 1914 comme un élément important, mais comme un élément accessoire puisqu'il lui accole le 70ème anniversaire du début de la Libération de la France.

Ces deux évènements n'ont rien à voir dans la conscience nationale.

La Grande Guerre de 1914-1918 fut très mal engagée, mais, au prix de pertes considérables, l'ensemble du Peuple Français, uni dans toutes ses composantes sans exception, a réussi à bloquer la puissante Armée Allemande, puis à forger, avec ses Alliés, l'ensemble des éléments stratégiques qui finirent par lui apporter la Victoire.

Ne pas célébrer à part ce centenaire est une insulte aux Nations qui s'étaient impliquées dans cette aventure et aux familles Françaises qui ont gardé le souvenir de ceux qui y ont participé.

Mes deux grands pères et mon père ont participé à ces événements dramatiques.

Monsieur le Président, vous êtes, j'en suis sûr, soucieux de l'unité de la Nation et de l'assimilation des consciences au processus National.

La Grande Guerre a été sanglante, au combien, mais elle a forgé des solidarités étonnantes.

La seconde guerre mondiale ne fut pas un modèle sur ce plan. On peut même dire qu'elle a servi des intérêts extérieurs contre notre Nation, et beaucoup de politiciens y ont démontré leur bassesse.

La résistance a commencé en 1940 et avec Charles de Gaulle, que cela plaise ou non.

Parmi les ouvriers de la 11ème heure de 1944, nombreux sont ceux qui avaient tardivement compris les vrais enjeux de la Nation. Personne ne doit le leur reprocher. Par contre, il est impossible d'en parler comme d'exemple de lucidité et de modèle à suivre.

D'autres enfin sont venus par opportunisme pur. il serait sage de les oublier.

Je vous en prie instamment : expliquez à Mr Arif qu'il ne va pas dans le sens le meilleur pour la France.

Merci, Monsieur le Président

                                                    Drix

2 commentaires:

  1. L'histoire de tout temps a été utilisée à des fins politiques. Toute idée de nation ou de patriotisme ( seul ciment qui permet réellement de transcender races, religions et cultures en un même creuset) étant voulues obscènes, les français sont désormais encouragés à oublier leur histoire. N'en garder que les "pages les plus sombres" selon la formule consacrée, oublier les plus glorieuses. Je suis jeune ( relativement ) et je connais peu l'histoire, mais en grattant à peine un peu le vernis de l'histoire officielle et des idées véhiculées, je m'aperçois chaque jour que ces dernières sont aussi les plus nombreuses.
    Merci pour ce blog. non seulement instructif pour l'amateur d'avions militaires anciens que je suis, mais aussi, pour y tordre le cou à nombre d'idées reçues. Une bonne bouffée d'oxygène.
    Fred. V.H.

    RépondreSupprimer
  2. Je vous remercie de m'encourager.

    Vous avez tout à fait raison, les pages glorieuses de notre histoire sont extraordinairement nombreuses.

    Cela gène un peu partout, mais seule la vérité permet de progresser.

    Les politiciens sont facile à distinguer des véritables Hommes Politiques en ce qu'ils choisissent invariablement les petits avantages à court terme au détriment des avantages à long terme.

    Donc ils sont souvent de fins tacticiens et de bien piètres stratèges...

    RépondreSupprimer